ACCUEIL

SA VIE-SA CARRIERE
        »
Biographie
        » Filmographie
        »
Broadway
        » Télévision
        »
Répliques de films
        »
Chansons de films
        »
Citations

GALERIES PHOTOS
        »
Photos de films
        » Affiches de films
        » Magazines
        »
Portraits
        »
Spécial Danse

BONUS
        » Programme TV
        »
DVDthèque
        » Quizz
        » Fonds d'écran
        »
Liens

CONTACTS
        
Newsletter
        
Livre d'or
        
Contact
    

 

 

 

 

 
 

 

.: CITATIONS :.

 

CE QU'ILS ONT DIT


"Kelly est un homme d'une extraordinaire multiplicité de dons, toujours profondément engagé dans son travail. L'accueil fantastique qu'il a reçu au cours de sa carrière est suffisamment éloquent ! C'est aussi un homme profondément attaché à sa famille."
Fred Astaire.

 

"Le travail de Gene repose essentiellement sur le ballet, une combinaison de Tap dance et de différentes figures de ballet classique et moderne, dans un style vigoureux"
Vincente Minnelli.

 

"Gene Kelly, c'est la gaieté et l'énergie. Dur, exigeant, formé à la discipline du ballet, il a besoin de se surpasser... Créateur, il avait envie de mêler cette fiction qu'est le ballet à la réalisté de la vie. Il rêvait de tourner Un américain à Paris en extérieurs réels" - Jean-Pierre Cassel.

 

"Quand je suis arrivé a la MGM, je n'étais rien dans le monde du cinema. Qui étais-je ?- Un crooner, rien de plus. Un type collé à son micro, portant un smoking bon marché et des chaussures marron. J'ai traversé des périodes de déprime et j'étais horriblement gêné, parce que je pensais ne pas avoir le talent de certains. J'étais né avec deux pieds gauches et je ne savais pas marcher, encore moins danser. C'est Gene qui m'a sorti de la. Nous sommes devenus une vraie équipe, parce qu'il était posé et qu'il se retenait de me boxer pour mon impatience. Les tournages prenaient beaucoup de temps; j'avais du mal à comprendre. Il parvenait a me calmer quand il le fallait, car on faisait quelque chose qui nous tenait à coeur. C'était un exellent artiste et un exellent professeur qui m'a appris comment bouger et danser. On travaillait dur, c'était un bourreau de travail. Il nous fallut huit semaines de travail quotidien pour répéter tous les morceaux. Je ne dansais pas aussi bien que lui, il se mit donc a mon niveau. Il m'a appris tout ce que je sais. C'est en parti grâce a lui que je suis devenu une star. Il est resté un de mes meilleurs amis." - Frank Sinatra.

 

"C'est probablement le comédien le plus compétent avec qui j'ai jamais travaillé. Il sait parfaitement ce qu'il fait" - Roy Boulting (producteur et réalisateur)

 

CE QU'IL A DIT


"J'aurais bien aimé faire une comédie avec Cary Grant ou un western avec John Wayne, mai j'ai eu la chance de pouvoir me réaliser. Mon rêve serait de mettre en scène une tragédie shakespearienne.""Je n'ai rien fait pour mériter ma carrière. Je l'ai prise comme elle venait : elle s'est avérée riche. Comment pourrais-je être plus heureux ?".

"J'étais enchanté que l'on me compare à Fred Astaire qui est un génie dans toute son essence ! Il serait totalement absurde de nier l'influence d'Astaire. Au début, j'admirais avec envie son style aristocratique, détaché, si complexe et si évident à la fois, mais j'ai été sage de conclure que ce style n'était pas pour moi, ne me convenait en rien ! Fred prote le chapeau claque et le smoking comme s'il était né avec ! Si je faisais de même, je ressemblerais à quelque livreur endimanché ! Nous avons toujours été d''excellents amis, ne l'aurions pas été, nous le serions devenu maintenant, pour disserter de notre "splendide" isolement ! Nous avons toujours été semblables à deux hommes sur une île déserte, les seuls à être conscients de la difficulté de notre entreprise, essayant de matérialiser nos danses devant les caméras, tandis qu'une équipe nous observait, parfois lasse ! Les danseurs de scène ne pouvaient pas comprendre nos problèmes. Les nôtres engendraient un isolement total."

 

"L'entraînement excessivement absorbant, intensif a fait reculer bien des aspirants danseurs. C'est à ce prix unique que l'on peut devenir professionnel. Personne ne demande en fait : "pourquoi n'y a t-il pas de violonistes qui deviennent stars de cinéma" et cependant un danseur peut parfaire son art avec la même minutie qu'un violoniste. Et, après plusieurs années de cet entraînement intensif, il s'aperçoit qu'il a du mal à dire "bonjour" sur une scène ! Cette concentration sur le perfectionnement de la danse, au détriment de la pratique d'autres disciplines ou arts, peut paraître étrange à ceux qui ne sont pas concernés par le problème. En fait un des points essentiels, c'est que la nature joue contre vous. Le temps que vous avez passé à acquérir votre art, n'a pas épargné votre anatomie ! Plus longtemps vous vous maintenez, plus difficile est de faire la synthèse de ses possibilités physiques. UIn écrivain peut toujours taper sur sa machine à cinquante ans, un acteur est en principe meilleur à cinquante qu'il ne l'était à trente ; avec un danseur, l'effet contraire se produit. Lorsqu'il a acquis expérience et maîtrise, le potentiel physique l'abandonne. La carrière d'un danseur est la création artistique la plus brève du monde et il faut tout de suite être lucide sur cet aspect éphémère...".

 

"Il faut aimer profondément ce que l'on fait, le contraire serait insupportable ! Ce métier est trop difficile à exercer. C'est presque du masochisme. Il faut être né avec le sens du mouvement ! Jeune, j'aimais courir, sauter, faire des bonds et cabrioles... On ne peut danser sans cet amour de l'espace...".